Cinq maux dans la psychologie légale

Ogloff examine cinq « maux » qui ont entravé le développement de la psychologie légale au 20ème siècle : jingoïsme, dogmatisme, chauvinisme, naïveté et myopie.    

Lire la suite »

La psychologie légale, est-elle possible ?

La collaboration entre la psychologie et la loi, est-elle possible, étant donné les différences entre les deux disciplines ?

Costanzo et Krauss (2010) sont convaincus que la réponse est oui. La psychologie et la loi ne doivent pas prendre leurs différences comme obstacles. Elles pourront trouver des stratégies pour travailler de concert plus efficacement. 

Lire la suite »

Psychologie et loi, leurs différences ?

Craig Haney (1980, in Kapardis) constate qu’il existe des sources du conflit entre la psychologie et la loi. Les deux disciplines estiment qu’elles ne pourraient jamais collaborer efficacement. Les suppositions et les méthodes adoptées par les disciplines sont contradictoires. Ce conflit, selon Ogloff et Schuller (2003), bloque la croissance de la psychologie légale dans une certaine mesure. 

Lire la suite »