Soyez libres, mes filles

Je vous offrirai ce que ma mère n’a pas pu m’apporter

Je vous prodiguerai ce dont elle m’a privé

Je vous apprendrai ce que mon père a ignoré

Je vous dévoilerai ce qu’il m’a masqué

Je vous permettrai de faire ce qu’ils m’ont interdit 

Je vous encouragerai à dire ce qu’ils m’ont prohibé

Au nom de l’amour et de la protection 

Se baignant dans la misère et l’impuissance

Perpétués par les mœurs et la tradition

Lire la suite »

Qu’est-ce qu’une victime?

 

photo-1542400275-f0f2796b253f

En interrogeant 48 professionnels français et 76 professionnels indonésiens qui prennent en charge des affaires des violences conjugales dans chaque pays (forces de l’ordre, magistrats, avocats, psychologues, conseillers juridiques, et assistants sociaux), nous avons appris que la réponse à cette question dépend du groupe de professions auquel nous appartenons. 

Lire la suite »

Thêmata au cœur des représentations sociales

jill heyer photo-1493382051629-7eb03ec93ea2

En amenant le concept de thêmata dans la théorie des représentations sociales, selon Markova (2015), Moscovici suppose que les thêmata scientifiques proviennent du sens commun. Ainsi, il relie deux formes de pensée : scientifique et sens commun.

Il considère les thêmata essentiels. Il les situe au cœur des représentations sociales. C’est la structure profonde, la base des représentations sociales, déclare-t-il (2011). Ils ont un pouvoir génératif ainsi que normatif dans la formation d’une représentation.

Pour lui, les contenus structurés et la genèse des représentations sociales sont interdépendants. C’est les thêmata qui lient cette interdépendance. 

Lire la suite »

Violences conjugales : Que disent les professionnels français sur ce savoir féministe?

Plus de 100 femmes meurtres en 2019 en France sous le coup de leur conjoint. L’Etat a estimé nécessaire de faire un grenelle. Trente mesures ont été annoncés dont certaines sont controversés.

Luc Fremiot, l’ex procureur de Douai, ne trouve pas que ce grenelle nécessaire, encore moins la grille d’évaluation ou la plateforme téléphonique. Pour lui, nous disposons déjà un arsenal législatif. Il suffit appliquer la loi qui existe déjà.

Lire la suite »